Ayant identifié l’approche géopoétique comme une source de renouvellement possible de la poésie et de la culture contemporaine, Goéland se propose de rechercher et de faire connaître les auteurs et les œuvres qui dans la poésie contemporaine, la nouvelle, le récit, se trouvent explicitement ou implicitement dans les courants et les sentiers de cette sensibilité.
L’objectif est de publier des textes, poèmes, nouvelles, et écrits géopoétiques, inédits ou non, de provenance française ou étrangère, incluant les littératures en langues régionales. Le projet s’appuie pour cela sur un réseau de correspondants tournés vers diverses aires culturelles: France, monde anglo-saxon, Québec, Antilles, Europe Centrale et de l’Est, Asie.
La revue s’intéressera principalement à la production contemporaine mais pourra faire des incursions dans le passé à la recherche des sensibilités de même nature. Il ne s’agit pas d’annexer des auteurs à une forme de poésie particulière mais de voir les moments où un souffle géopoétique a pu traverser certains de leurs écrits.
Goéland souhaite apporter sa contribution à l’évaluation de l’importance que peut avoir aujourd’hui ce courant poétique. Bien davantage que d’une école c’est d’une nouvelle sensibilité au monde dont il est question, conduisant à un redéploiement de la poésie vers des thèmes qui peuvent la sortir de l’enfermement où souvent elle est confinée. Ce sont ces tentatives ou ces réussites que nous voulons tenter de mesurer, de relayer, de faire connaître.